Rechercher

decouvrir

Partage sur les réseaux sociaux :

Nature et patrimoine

Des espaces préservés et un patrimoine valorisé

Le lac de Christus…ou la naissance du thermalisme

Ce lac artificiel, qui nous semble si naturel aujourd’hui, a été mis en eau en 1974.
C’est l’œuvre d’Henri Lavielle, Député-Maire de Saint-Paul-lès-Dax pendant 15 ans, président du Conseil général des Landes et premier architecte de la métamorphose de la commune.

Lac tourisme
Pour tous les saint-paulois d’origine ou d’adoption, le lac est la carte de visite de la commune

Pour cet aménagement, il s’est heurté à une virulente opposition.
Qualifié par ses détracteurs de «mégalomane», on le soupçonne de céder à la mode du moment, la création de plan d’eau. D’aucuns comparent son projet à une extravagance coûteuse !

Henri Lavielle fait fi des protestations des frileux et campe sur ses positions. Il veut créer une zone de loisirs, de repos et de sports au bord de la nationale.

La ville acquiert 35 hectares du terrain de Christus dont 12 hectares sont destinés à être immergés. L’entreprise Batistan construit, contre la RN 124, une digue de retenue de 11 000 m3 de remblai argileux et de 200 m3 de béton. Une équipe  de la voirie municipale prend le relais. C’est un vaste chantier, difficile d’accès. La zone est constituée de marais et prairies, souvent inondés par les crues de l’Adour. Elle est traversée par le ruisseau du Mahourat. sans aucun contour, c’est un fouillis inextricable !
Les agents municipaux, tantôt bûcherons, tantôt hommes-grenouilles, s’attaquent à la végétation rebelle qui a envahi le marais. Certains arbres sont enlevés, d’autres conservés, îles ou presqu’îles isolées des eaux. Les travaux achevés, il faudra peu de temps au ruisseau pour remplir la cuvette naturelle, aujourd’hui Lac de Christus. Les eaux sont alevinées pour le plus grand plaisir des pêcheurs et interdites aux engins à moteurs. Les rives, avec deux plages de sable de mer, deviennent des espaces attractifs et populaires au moindre rayon de soleil. 1974, le lac de Christus est né !
Créé en 1974, le lac de Christus est devenu le véritable symbole de la commune. Une promenade de 2,5 km longe l'étendue d'eau et 2 plages permettent de se détendre. Fort d'une végétation boisée et abondante, le lac de Christus est un espace de détente, calme et reposant, propice aux longues promenades dominicales et aux parcours sportifs du week-end.

Des espaces préservés

Avec de nombreuses promenades, des espaces verts, de grandes étendues d'eau comme le lac de Christus, le lac de Poustagnacq ou encore celui de la Courbe ou d'Abesse, 3 929 hectares boisés sur l'ensemble de la commune (privés et publics), Saint-Paul-lès-Dax a su préserver son environnement pour rendre le quotidien des Saint-Paulois le plus agréable et dynamique possible.
L'étang de la Courbe : A proximité de la rocade, ce petit étang caché singulièrement par la végétation environnante est le lieu privilégié des pêcheurs et des promeneurs.
L'étang d'Abesse : Situé à quelques pas du château, l'étang d'Abesse offre un spectacle magnifique et enchanteur. La turbine qui servait autrefois à produire l'électricité de tout le quartier est encore conservée et confère un aspect pittoresque.

L'étang d'Abesse

L'étang d'Abesse : un spectacle magnifique et enchanteur

Le Patrimoine bâti

Le Moulin de Poustagnacq

Patrimoine industriel de la ville, le Moulin de Poustagnacq était autrefois le poumon économique de Saint-Paul-lès-Dax. Des abords boisés, une longue promenade longeant un ruisseau, une étendue d'eau... voici quelques-unes des caractéristiques de ce lieu paisible.

Moulin de Poustagnacq
Moulin de Poustagnacq

L'église L'église romane M.H. XIème siècle est une étape sur la voie de Tours du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. Elle a été bâtie sur une colline connue pour l'abondance de ses sources.
À cause de son abside romane du XIIe siècle, véritable joyau du Moyen Âge, l’église Saint-Paul fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques par la liste de 18621. Son abside, construite vers 1120-1130, a été associée à une nef sans doute plus ancienne qui a été remplacée au XIVe siècle par une nef gothique qui a été détruite en 1855 pour être remplacée par la présente nef à collatéraux. La construction du clocher remonte au XIVe siècle ou au XVe siècle. Autrefois, il était séparé de l'église. La nef actuelle, plus grande et plus vaste le relie à l’abside, créant ainsi un édifice d'un seul tenant réunissant trois époques distinctes.

La Mairie

Les premiers témoignages sur l'existence du domaine de la Mairie remontent au 25 novembre 1815. La maison de Metges était cultivée à titre de ferme par le sieur François Gancin.

Les forges d'Ardy

D'une hauteur de trente mètres environ, le haut fourneau d'Ardy que vous découvrirez sous la végétation et dont l'activité cessa définitivement en 1890 montre encore ses gueuloirs et les férailles ayant servi à sa consolidation.

La tuilerie

La tuilerie fut créée à Saint-Paul-lès-Dax en 1882 par Auguste Gervais Sourgen pour fabriquer des pots de résines et des tuiles à 3 canaux à partir de minières locales (des argiles).